1 Comment l’avocat calcule-t-il ses honoraires ?

Existe-t-il un barême ?

Non, la loi l’interdit.

Comment peut-on être informé en matière de frais et honoraires ?

Il est primordial que dès le départ vous posiez la question du coût.

La plupart des avocats aborderont d’ailleurs spontanément la question. La clarté et la prévision constituent la base de la relation de confiance qui doit caractériser le contrat qui se noue entre l’avocat et son client.

Votre avocat vous demandera :

  1. Des honoraires qui constituent la rémunération du travail de l’avocat lui-même.
  2. Des frais de gestion et de secrétariat (correspondances, dactylographie, téléphonie, copies,…).
  3. Le remboursement des autres frais exposés à divers titres (requêtes en justice, citations d’huissiers, traductions, avis spécialisés,…)

Méthodes de fixation des honoraires – exemples

Il existe, en résumé, quatre méthodes principales de calcul des honoraires :

Il appartient, en tous cas, à l’avocat d’informer son client dès le début de son intervention de la méthode de calcul utilisée, et de solliciter des provisions sur frais et sur honoraires, ce tout au long de la procédure avant d’en venir au décompte final.

Litiges relatifs aux honoraires

Il peut arriver que vous soyez en désaccord avec votre avocat sur ses honoraires.

Parlez-en ouvertement avec lui.

Si aucune solution ne se dégage vous pouvez vous adresser au Bâtonnier qui peut vous proposer soit une conciliation, soit de comparaître devant la Commission consultative des honoraires qui rendra un avis écrit.

Si le différend persiste il appartiendra aux Tribunaux de trancher.