Il est souvent difficile de choisir son avocat.

Très souvent, ce choix se fait sur la recommandation de connaissances qui ont eu l’occasion de rencontrer tel ou tel avocat.

Cette démarche reste une excellente approche, puisqu’elle trouve nécessairement son origine dans le lien de confiance qui s’est créé entre un client et son avocat.

Ce critère de confiance constitue en effet l’élément essentiel qui doit exister dans toute relation entre le client et l’avocat.

D’autre part, il ne faut pas hésiter, lors du premier rendez-vous, à poser librement toute question pour s’assurer dans toute la mesure du possible que le choix de l’avocat correspond bien à votre attente.

Enfin, il existe également des informations qui sont tenues à votre disposition par l’Ordre sur les matières traitées par les avocats, soit à titre de spécialistes, soit dans le cadre d’activités préférentielles.

1.1. Les spécialisations

L’existence d’avocats spécialisés dans des matières déterminées est connue de tous, de longue date.

L’ensemble des Barreaux francophones et germanophone ont adopté un règlement sur les spécialisations.

Les avocats qui y seront repris auront justifié, sous leur responsabilité, non seulement d’une pratique professionnelle régulière dans ces matières mais en outre d’un approfondissement pratique et théorique, par exemple par des charges d’enseignement, des publications, le traitement de nombreux dossiers offrant des difficultés spécifiques, etc...

Ils peuvent dès lors se revendiquer d’une maîtrise particulière de ces matières.

1.2 Les activités préférentielles

Les activités préférentielles ne sont pas à confondre avec la spécialisation de l’avocat.

Il s’agit des matières que l’avocat déclare, sous sa responsabilité, pratiquer de préférence dans le cadre de sa profession.

Chaque avocat peut mentionner librement les matières qui répondent à cette définition, leur nombre étant cependant limité à cinq catégories.

Les avocats qui ont ainsi renseigné des activités préférentielles pratiquent habituellement ces matières et sont susceptibles de répondre aux difficultés inhérentes à la gestion de tels dossiers.

Vous pouvez utilement, à cet effet, vous reporter à la rubrique «Trouver un avocat ».